5

J'ai eu une super idée : le faire-valoir du méchant sera le martyr de sa religion. Et à cause des caractéristiques de sa martyrisation, il ne pourra répondre qu'en ronflant aux diverses vannes méprisantes du méchant qui se fera valoir en faisant remarquer par exemple qu'il est très étourdi. Car comme tout martyr il est resté bloqué pour toujours dans le sacré de son passé, à savoir en l'occurence sur une table tournante d'empalement. Vous en pensez quoi ?

Correction : après une rapide recherche, il se trouve que c'est "écartèlement" le supplice où on a les bras écartelés, pas empalement !!! Bon, on verra, je changerai peut-être ça du coup vu que ça sonne moins bien.