52

Bah ouais parce qu'après tout c'est comme ça que se découpe le métier de vendeur en livres : 1) On ouvre des cartons de livres qui arrivent, 2) On les lit et on raconte leurs histoires aux gens qui aiment bien les histoires, 3) On ferme des cartons de livres qu'on renvoie. C'est le mouvement perpétuel. Faudra que je pense à dire ça le jour de ma soutenance, en le déclamant emphatiquement : "C'EST LE MOUVEMENT PERPETUEL !!!".