07 février 2011

découpement de la page 18

Il paraît qu'en BD il y a l'étape du "découpement" où il faut placer les cases selon un agencement qui fonctionne, alors je vous présente en avant-première le découpement de la page 18 qui s'avère très importante pour le récit. Vous remarquerez que je place déjà quelques repères et personnages pour me faciliter la tâche quand j'attaquerai le crayonné proprement dit, histoire de pas me lancer dans le vide non plus.

7

Posté par Lucas Taieb à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2011

tout peut servir d'inspiration

...même ma dernière liste de courses ! En effet, celle-ci sera à la base du découpement de la page 31, où l'action prend une tournure galopante, jugez-en par vous même :

13

Posté par Lucas Taieb à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2011

découpement de la grosse baston de la page 42

23

Tous les ingrédients imparables sont réunis pour faire de cette scène un chef-d'oeuvre du genre : cases découpées triangulairement et grands traits de mouvements comme dans les mangas, plein d'autres traits divers et variés voltigeant autour des personnages comme dans les classiques franco-belges, personnages qui poussent des cris qui font peur et qui ont des têtes d'énervés pour montrer que se battre c'est quelque chose de sérieux et d'important, etc... À mon avis je suis bon pour l'adaptation cinématographique, là.  

Posté par Lucas Taieb à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2011

info ou intox ?

Un ami à moi m'a dit l'autre jour (en rigolant en coin, allez savoir pourquoi) qu'en dessous d'un dessin dont on ne savait pas la date il fallait obligatoirement écrire "dessin non daté" tout comme on écrit "photo non datée" au dessous d'une photographie dont on ne connait pas la provenance. Le problème c'est que moi je sais jamais la date qu'on est, j'ai pas d'éphéméride sur mon bureau, du coup je vais être obligé d'écrire ça en dessous de chaque dessin, c'est un peu embêtant. Là j'ai commencé hier une scène muette et donc voici ce que ça donne, vous comprendrez que ça casse l'ambiance et qu'au bout d'un moment j'ai la flemme d'écrire toujours la même inscription et que donc je sabre...

39

Bon mais on m'a appris qu'il faut savoir tirer partie de chaque contrainte, et j'avoue qu'en réalité j'aime jouer avec. Du coup j'ai eu l'idée d'essayer des mises en cases amusantes pour présenter les personnages, en utilisant donc la mention légale en question.

40

Ça en jette, non ?

EDIT : On vient de m'envoyer le message suivant (je cite) : "t tro kon tu té fé avoir, il ta dit nimp le mec, il fo pa obligatoirement maitr la mention légale dessein non da T en dessous d'un dessein non da T, té vrémen tro nailliff, té tro kon". Alors je vous pose la question : info ou intox ? (du coup j'ai changé le titre de l'article)

Posté par Lucas Taieb à 18:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 août 2011

1er projet de plan pour le projet

52

Bah ouais parce qu'après tout c'est comme ça que se découpe le métier de vendeur en livres : 1) On ouvre des cartons de livres qui arrivent, 2) On les lit et on raconte leurs histoires aux gens qui aiment bien les histoires, 3) On ferme des cartons de livres qu'on renvoie. C'est le mouvement perpétuel. Faudra que je pense à dire ça le jour de ma soutenance, en le déclamant emphatiquement : "C'EST LE MOUVEMENT PERPETUEL !!!".

Posté par Lucas Taieb à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2011

2ème projet de plan pour le projet

62

PS : Potassium squatte pas assez mon corps alors qu'Ambroisie squatte trop l'air, quel couple infernal, non mais j'vous jure ! Pas facile d'être vendeur de livres avec eux !

Posté par Lucas Taieb à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]