Et si dans mon récit j'incluais la vie d'un blog où je fais croire que je suis un artiste imbécile s'accrochant encore à des chimères mélangeant divertissement consumériste et esthétique sacrée alors qu'en fait je suis lassé par les vertus persistantes de l'accrochement à l'illusion de la Caverne qui m'atteignent de moins en moins tellement j'aime bien me concentrer sur le dessous des choses et m'en amuser ??? Alors du coup je jouerai au mec revenu de tout, qui se sent supérieur à tout, limite méprisant même quand je me moquerai de moi-même vu que je viserai en fait les parodieurs qui me nourrissent, en étant donc jusqu'au-boutiste dans ma perpétuelle et pénible remise en question de tout, et je continuerai à fond dans ce troisième degré incompréhensible en faisant une gigantesque mise en abyme où mon narrateur aura pour objectif d'inclure dans son projet de faire le blog en question, oh c'est trop géant non ??? Voici ce que ça pourrait donner :

30

31

J'ai la migraine tout d'un coup donc même si je conserve cette scène celle-ci ne sera qu'une toile narrative diffuse, isolée et contingente qui n'aura pas grande importance dans l'intrigue, une "toile de fond" comme on dit, oui voilà je cherchais le mot. L'essentiel c'est ce qui arrive au personnage principal, il faut que je me le répète. J'essaierai de m'efforcer à m'y efforcer dans les posts qui suivront.